03 89 27 09 67 contact@groupenad.fr

Dans une logique de soin et de suivi des patients, le protocole de nettoyage d’une chambre en établissement de santé se doit d’être strict et régulier. Le bionettoyage est tout indiqué à cet effet.

En effet, on cherche à préserver la santé parfois très fragile des malades et à éviter toute propagation infectieuse. Ainsi, les chambres sont désinfectées de manière journalière afin de garantir la sécurité et la santé des pensionnaires.

Comment fonctionne le bionettoyage en chambre d’hôpital ? Quelles bonnes pratiques sont à privilégier au quotidien et de manière plus ponctuelle ?


Pourquoi choisir le bionettoyage en chambre d’hôpital?

Le but principal du bionettoyage est d’éviter toute infection nosocomiale, c’est à dire  une infection contractée dans un établissement de santé.

Les maladies infectieuses représentent un risque non négligeables au sein des structures sanitaires et sociales. Les patients sont souvent très malades, fragilisés et particulièrement exposés aux infections endémiques et épidémiques.

Les équipes sanitaires se doivent d’éviter la propagation des germes et des bactéries en respectant les protocoles du bionettoyage à la lettre. Ce dernier commence par un nettoyage des mains avant et après chaque intervention auprès du patient.


Qu’est ce que le bionettoyage ?

Afin d’assainir un lieu présentant des risques de contamination notables, il s’agit d’éliminer tous les micro-organismes incrustés sur les surfaces en milieu sensible. Le procédé du bionettoyage ne peut être réalisé que par une équipe de professionnels.

En effet, les bactéries étant devenues plus résistantes aux désinfectants d’usage, les protocoles ont évolué. Aussi, les produits utilisés peuvent être hautement corrosifs ou toxiques. Le protocole type du bionettoyage se déroule comme suit :

Tout d’abord, on procède à un nettoyage en profondeur pour éliminer les salissures visibles à l’oeil nu, ainsi que les micro-organismes. On appelle cette couche supérieure le biofilm. Le détergent utilisé permet de “capturer” la faune bactérienne.

On rince ensuite le biofilm figé par le détergent. Enfin, on désinfecte toutes les surfaces en pulvérisant un produit contenant des biocides pour finaliser la destruction du biofilm.


Quelles sont les particularités du bionettoyage en chambre d’hôpital ?

En milieu hospitalier, les patients passent la majorité du temps dans leur chambre. Aussi, cette dernière doit être désinfectée avec le plus grand soin, notamment en cas de salissures visibles.

D’autre part, l’entretien doit être fait de manière régulière. Il existe deux types de protocoles :

  • L’entretien journalier : le protocole d’entretien a lieu après l’administration des soins et l’aération des locaux. Il comprend une purification complète de tous les meubles et éléments de la chambre ainsi que des textiles et des sanitaires attenants. Bien évidemment, les sols doivent également être nettoyés ainsi que les murs si ces derniers présentent des salissures visibles. Enfin, la chambre doit être aérée.
  • L’entretien de sortie : le protocole d’entretien est exécuté après la sortie définitive d’un patient. On procède comme pour l’entretien journalier en ajoutant le nettoyage des murs, des plafonniers et cache néons, le dépoussiérage des ventilations, les radiateurs, la tuyauterie visible, etc.

L’état de propreté des chambres est régulièrement contrôlée ainsi que la totalité des lieux communs et des salles d’intervention. Le but est de limiter le développement du biofilm et d’éviter tout risque d’infection entre les patients.

Les agents d’entretien devront ainsi être formés à cette technique de désinfection spécifique.