Le métier de nettoyeur après décès

Le métier de nettoyeur après décès : 5 informations méconnues

Avez-vous déjà entendu parler du métier de nettoyeur après décès ? Ce métier encore peu connu se développe depuis quelques années. Il consiste à nettoyer les lieux suite à un décès. On peut faire appel à un nettoyeur après décès dans le cas d’un suicide, d’un homicide ou d’un décès naturel. Plus qu’être nettoyeur, le nettoyeur après décès décontamine et désinfecte les lieux. Dans cet article vous allez apprendre 5 faits sur cette profession atypique.

 

Pas besoin de diplôme

 

Vous vous demandez peut-être comment devenir nettoyeur après décès ? Et bien cela va vous surprendre mais vous n’avez pas besoin de diplôme pour exercer ce métier. En effet, ce métier n’étant pas reconnu par l’Etat, aucun diplôme n’est demandé. Le plus souvent les formations se font en interne, c’est-à-dire au sein même d’une entreprise de nettoyage après décès. Pourquoi ? Car chaque entreprise a ses techniques. Ce métier peut donc être une vocation ou une reconversion (ou même les deux !). Bien qu’il existe des formations complémentaires telle que la certification 3D : dératisation, désinsectisation, désinfection, il n’y a pas de parcours préconisé. Nous pouvons donc affirmer que le nettoyeur après décès doit être formé et être professionnel. Cependant il faut bien être mis en garde sur la dureté de ce métier. C’est ce que nous allons voir dans un instant.

 

Double casquette : capacité physique et méticulosité

 

Être nettoyeur après décès n’est pas de tout repos. En effet, il faut avoir une certaine capacité physique. De la force, de l’endurance, de la résistance. Durant une intervention il peut y avoir des éléments lourds, tel que du mobilier, à porter, à déplacer, à enlever afin de débarrasser le logement. Sur la demande de la famille, pour faciliter le nettoyage et la désinfection ou car rien n’est en bon état et par conséquent rien ne sert de garder. Lors d’une infiltration de sang et de fluides corporels, le plus souvent dans ce cas il faut enlever la matière de la surface concernée (carrelage, parquet, moquette, tapisserie, lambris…) pour procéder il y a des outils spéciaux mais il faudra tout de même une certaine force dans ce type de travaux. En accompagnement de la force, il est essentiel d’avoir de l’endurance et de la résistance car les interventions durent souvent plusieurs jours. Même si cette force est une qualité à posséder…il faut aussi savoir être très méticuleux. C’est un travail de précision et de détail. Lors d’un nettoyage après un décès, il ne faut rien laisser au hasard, pour que le logement soit dans le meilleur état possible une fois le logement rendu.

 

Un travail d’équipe !

 

Le plus souvent dans une intervention les agents de nettoyage après décès travaillent en équipe. Travailler en équipe peut faciliter les interventions mais aide aussi à pouvoir aller plus vite. Durant vos études ont vous a certainement déjà dit que savoir travailler en équipe est une qualité ? Et bien dans ce métier ça l’est ! Il facilite la répartition des tâches et favorise les compétences de chacun. Au sein d’une équipe il y a le technicien et l’aide technicien. Le technicien donne les directives à suivre tout au long de l’intervention et l’aide technicien suit les indications. Puis, le travail se fait en équipe. Ce qui fait l’efficacité d’une mission en équipe c’est le travail à la chaîne, cela réduit la charge de travail d’une seule personne et favorise l’efficacité.

 

Notre rôle auprès des familles

 

Les nettoyeurs après décès sont les premiers contacts avec les familles qui ont perdu un proche une fois que le corps a été enlevé du logement. Ils interviennent à la fin d’une longue chaîne, c’est-à-dire après les pompes funèbres, le thanatopracteur et la police dans certains cas. Une démarche empathique et bienveillante est à offrir. S’adapter aux réactions, aux questionnements et aux demandes. Mais il ne faut pas oublier que le nettoyeur après décès est en permanence face à la mort, aux familles en deuils et cela peut déteindre sur le moral de ce professionnel. Une distance est donc à établir pour effectuer un travail de qualité sans être influencé par les sentiments afin de rester professionnel. Une certaine nuance est donc à faire entre être là pour les familles et ne pas être atteint personnellement. C’est une action qui demande de l’empathie et du recul.

 

Prendre son temps

 

Un des grands points forts du nettoyeur après décès est sa qualité de travail. Et « toute les choses de qualité prennent du temps. » Comme dit auparavant le nettoyeur après décès est une personne méticuleuse. Mais c’est aussi une personne réfléchie. Chaque action lors d’une intervention doit être murement réfléchie pour qu’il n’y ait aucun risque. En effet, il est impératif de ne laisser aucune odeur ni bactérie après notre passage. Plus un corps est resté dans le logement, plus il est probable de découvrir des infiltrations et donc des odeurs et des bactéries. Ne pas travailler dans la précipitation est essentiel pour fournir la qualité nécessaire d’un nettoyage après décès.

 

Découvrez également le métier de nettoyeur après décès en vidéo.

Vous en savez désormais un peu plus sur l’univers du nettoyage après décès ! Vous êtes curieux des activités que réalisent les nettoyeurs après décès ? Restez informé du prochain article blog en suivant le Groupe NAD sur les réseaux sociaux. GROUPE N.A.D (@groupe_nad) • Photos et vidéos Instagram Groupe N.A.D – Accueil | Facebook

Partagez cet article sur les réseaux sociaux:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Retour haut de page