syndrome de diogene que faire

Syndrome de Diogène : que faire ?

Le syndrome de Diogène se manifeste principalement par une accumulation compulsive, un rapport à l’hygiène faussé et un isolement de la personne atteinte. L’identifier est déjà un grand cap, mais ce n’est pas suffisant pour le soigner.

Pour soulager ce trouble,  le travail conjoint de plusieurs personnes est nécessaire. En cas de syndrome de Diogène, que faire ?


Assainissement du logement

C’est généralement à l’occasion d’une hospitalisation ou d’un accident que l’on est en mesure d’identifier le syndrome de Diogène chez un individu.

Il est possible d’écarter un individu diogène de son domicile pour quelques temps. Toutefois, cela ne peut pas durer éternellement.

En effet, le logement d’un “diogène” se retrouve dans un état d’insalubrité alarmant. A ceci s’ajoutent la potentielle présence de nuisibles.

Les individus atteints de Diogène n’ont ni les moyens physiques, ni l’énergie mentale nécessaire pour procéder à un nettoyage. Pourtant, cette étape est indispensable.

Elle est cependant contraignante car elle implique un tri rigoureux. Attendez-vous à retrouver des documents importants perdus au milieu des publicités !

L’aide d’un service de professionnels spécialisés dans ce domaine pourra être plus qu’utile pour cette phase.

C’est généralement à l’occasion d’une hospitalisation ou d’un accident que l’on est en mesure d’identifier le syndrome de Diogène chez un individu


Prise en charge et hospitalisation

Si l’état de santé nécessite une prise en charge médicale, cela ne signifie pas pour autant que le malade restera à vie dans un hôpital ou un centre spécialisé.

D’ailleurs, le terme même de « malade » est soumis à caution, ce syndrome n’étant pas reconnu comme une pathologie.  

Dans certaines situations, une forme d’Alzheimer voire une schizophrénie ou une paranoïa délirante sont liées au syndrome, nécessitant une hospitalisation.

Certains centres hospitaliers, notamment à Toulouse, ont établi des protocoles de prise en charge pour ces patients particuliers.

Si une prise en charge médicale est impossible, il s’agit d’entourer au mieux le patient pour éviter la rechute.


Un travail collectif

Il est peu recommandé d’aider seul une personne atteinte du syndrome de Diogène. Pour un encadrement sur le plan psychique et médical, mieux vaut faire appel à des spécialistes.

Aussi, sachez faire appel au personnel médical qualifié pour vous aider à prendre en charge votre proche.

Un assistant social peut effectuer des visites régulièrement pour un meilleur suivi du patient . Mais tous le système d’aide à la personne peut s’appuyer sur l’expertise d’indépendants formés au syndrome de Diogène.

En effet, les patients devront être accompagnés, motivés, et même formés sur les règles d’hygiène. Il s’agit d’un travail de longue haleine. Pour stimuler un patient, lui fournir des récompenses permet de donner du sens à chaque progrès.

C’est ainsi la meilleure manière de lui faire reprendre conscience des réalités qu’il cherche à ignorer inconsciemment.

Par ailleurs, si un premier nettoyage est requis, il faut d’abord prendre quelques précautions. En effet, un tel procédé peut être vécu comme un traumatisme par le “diogène”.

Il faudra également l’entourer pour qu’il accepte ce changement dans sa vie, qui intervient parfois après des années d’accumulation.
En cas de syndrome de Diogène, que faire ?

Alors que l’urgence semble tourner autour du nettoyage, du rangement et de l’hygiène, il ne faut pas oublier non plus toute la partie liée à l’isolement du patient.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Retour haut de page